Sie befinden sich hier: Startseite / aperçu de notre histoire

Début à Bienne

Au 18ème siècle, les émigrants des pays germanophones d'Europe apprirent à connaitre l'Église Évangélique Méthodiste aux Etats-Unis. Grâce aux contacts qu'ils gardèrent avec leurs anciens compatriotes et sur leur récommandation, des pasteurs méthodistes germanophones vivants aux Etats-Unis se rendirent à Brême en Allemagne. À partir de là, ils allèrent dans différentes parties de l'actuelle Allemagne, de l'Alsace et de la Suisse et fondèrent des assemblées et des églises. 

 

En 1859, le pasteur Ernst Mann arriva à Bienne. Des premières rencontres eurent lieu dans une maison à la rue du Canal. Cette implantation d'église créa à Bienne des remous tant auprès de la population que de la classe politique. L'ambassadeur américain dû intervenir au Conseil fédéral pour que le droit à la liberté de rassemblement et à la liberté de droit de transmission religieuse soit acceptés. Malgré de fortes oppositions, l'église de Bienne fut fondée et développa un réseau loin à la ronde.

 

 

Construction de l'église

la chapelle en 1902

L'église de Bienne grandit. Différents groupes et particulièrement l'école du dimanche nécessitèrent de nouveaux locaux. En 1875, les méthodistes purent construire leur propre chapelle à l'intersection des actuelles rues de la Plaenke et de Karl-Neuhaus. Au fil du temps, plusieurs travaux et rénovations furent entrepris. L'appartement du pasteur fut transféré après 1902 dans la nouvelle maison de la paroisse. Une soi-disant salle de jeunes, l'actuelle Salle Wesley fut ajoutée à l'église. En 2003, la salle de culte fut renovée.

 

 

 

Évolution de l'Église

Après 2000, les différents groupes traditionnels de l'église durent peu à peu réduire voir arrêter leurs activités. Beaucoup de membres de l'église ont déménagé ou sont devenus âgés. Durant de longues années, la section des scouts Jura-Biel appartenait à notre église. Après qu'ils aient pu trouver d'autres locaux, les contacts se sont peu à peu défaits. En 2003, le pasteur brésilien Jairo Monteiro réussit à motiver quelques brésiliens et suisses de notre église à célébrer des cultes en portuguais et français. Aujourd'hui, cette communauté existe toujours et est dirigée par le pasteur Moises Vasconcelos de Soleure. En 2005, un groupe d'immigrés chrétiens congolais se rattacha à l'église sous la direction de Dosithé Mangandu et fut nommé Reste de Victoire. Les trois communautés animent aujourd'hui la vie de notre église. En parallèle, il fut encore possible de 2011 à 2017 d'héberger dans nos locaux des enfants de l'école à journée continue de l'école de la Plaenke.

United Methodist Church